Prévoir le risque d'innondation
L'inondation est un risque prévisible dans son intensité, mais il est difficile de connaître le moment où elle se manifestera. C’est pour cela qu’en 2002, le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable a engagé la réforme de l’annonce des crues visant à améliorer le service rendu au public et aux maires des communes. 
 
Depuis juillet 2006, cette réforme a abouti à la mise en œuvre opérationnelle d’un système d’information rénové fonctionnant en continu : la procédure de vigilance crues. 
 

Le Service de Prévision des Crues (SPC) 
 
Toutes les informations du SPC sont consultables sur le site Vigicrues.

 
Vigicrues : un dispositif d’annonce et de prévisions des crues opérationnel 
 
Cette procédure a pour but une information systématique des citoyens et des acteurs de la gestion de crise (préfets, maires…), afin d’anticiper au mieux les événements et de responsabiliser les citoyens. 
 
Chaque cours d’eau inclus dans la vigilance crues est divisé en tronçons. A chaque tronçon est affectée une couleur selon le niveau de vigilance nécessaire. 

Pour chacune d’elles, il est possible d’obtenir un graphique ou un tableau contenant les dernières hauteurs d’eau ainsi que les derniers débits mesurés. 
 
Quatre niveaux ont été définis :
 
Niveau 4 : Rouge : Risque de crue majeure. Menace directe et généralisée de la sécurité des personnes et des biens.  
Conséquences possibles : Des inondations très importantes sont possibles y compris dans les zones rarement inondées. Les conditions de circulation peuvent être rendues extrêmement difficiles sur l'ensemble du réseau routier ou ferroviaire. Des coupures d'électricité plus ou moins longues peuvent se produire. Des phénomènes de rupture ou de débordement de digues peuvent se produire. 
Conseils de comportement : Mettez-vous à l'abri et suivez strictement les consignes de sécurité des pouvoirs publics. Evitez tout déplacement. Tenez-vous informé de l'évolution de la situation (radio, etc...). Veillez à la protection des biens susceptibles d'être inondés ou emportés (mobiliers, produits toxiques, appareil électriques, etc...). Coupez les réseaux si nécessaire (électricité, gaz, eau). 
 
Niveau 3 : Orange : Risque de crue génératrice de débordements importants susceptibles d’avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des biens et des personnes.  
Conséquences possibles : Des inondations importantes sont possibles. Les conditions de circulation peuvent être rendues difficiles sur l'ensemble du réseau et des perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires. Des coupures d'électricité peuvent se produire. Les digues peuvent être fragilisées ou submergées. 
Conseils de comportement : Mettez-vous à l'abri. Limitez tout déplacement sauf si absolument nécessaire et conformez-vous à la signalisation routière. Tenez-vous informé de l'évolution de la situation (radio, etc...). Veillez à la protection des biens susceptibles d'être inondés ou emportés (mobiliers, produits toxiques, appareil électriques, etc...). 
 
Niveau 2 : Jaune : Risque de crue ou de montée rapide des eaux n'entraînant pas de dommages significatifs, mais nécessitant une vigilance particulière dans le cas d'activités saisonnières et/ou exposées. 
Conséquences possibles : Tenez-vous informé de la situation. Les premiers débordements peuvent être constatés. Certains cours d'eau peuvent connaître une montée rapide des eaux.  
Conseils de comportement : Soyez vigilant si vous vous situez à proximité d'un cours d'eau ou d'une zone habituellement inondable. Conformez-vous à la signalisation routière. 
 
Niveau 1 : Vert : Pas de vigilance particulière requise.
  

Tableau des niveaux de vigilance établi par le SPC 
 
La carte est accompagnée de bulletins d’informations locaux. Ces bulletins précisent la chronologie et l’évolution des crues, en qualifient l’intensité et fournissent (si possible) des prévisions chiffrées pour les stations de référence. La carte de vigilance des crues, les bulletins et les données sont disponibles en permanence et en temps réel. La carte est actualisée 2 fois par jour (à 10 h et à 16 h). Pour accéder aux informations locales, il suffit de les consulter à partir de la carte nationale en sélectionnant le bassin concerné. 
 
Si la situation le nécessite (évolution brutale des phénomènes), la carte nationale et le bulletin local peuvent être mis à jour à tout moment, afin que les services de protection civile de la Préfecture, qui sont destinataires de l’information, avertissent les acteurs de la sécurité et les maires pour que ces derniers prennent les mesures adaptées lorsqu’une crue potentielle est en vue.
Prévenir des innondations
Tout citoyen a droit à l'information concernant le risque inondation auquel il est exposé. Chacun doit avoir connaissance des mesures de prévention et de sauvegarde mises en place. L'Etat ainsi que les maires ont la responsabilité de fournir ces informations à la population, que ce soit au travers de l’élaboration d’outils informatifs (DICRIM), organisationnels (PCS) ou encore réglementaires (PPRI : Plan de Prévention des Risques Inondation). 
 
L’information préventive 
 
La prévention des inondations passe par l’information du public, par l’anticipation de la crise et aussi par une meilleure maîtrise de l’urbanisation. Depuis maintenant quelques années, la prise en compte du risque est de plus en plus présente au sein des politiques publiques. Ces démarches sont formalisées à travers divers documents. 

 
Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) 
 
Il s’agit d’un dossier d’information et de sensibilisation sur les risques majeurs et les inondations en particulier. Il est établi par le préfet, en liaison avec les différents acteurs départementaux. Il décrit les risques, leurs conséquences prévisibles, les événements historiques ayant touché chaque commune, ainsi que les mesures de prévention, de protection et de sauvegarde prévues dans le département pour en limiter les effets. Il est consultable en mairie et sur le site internet de la préfecture.
 

Le Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) 
 
Réalisé par la commune, il a pour but d'informer la population sur les risques existants à l’échelle communale et les mesures à mettre en œuvre en cas d’inondation. Il est consultable en mairie. 
 

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) 
 
Il définit les moyens à mettre en oeuvre pour assurer l'alerte, l'information, la protection et le soutien de la population en cas d’événement majeur. Le PCS est le maillon local de l'organisation de la sécurité civile. 
 

Le PPRI 
 
Qu'est-ce que le PPRI ? 
 
Le PPRI est une procédure qui vise à prendre en compte les conséquences des risques naturels dans les documents d'urbanisme et les droits d'occupation du sol. Il s'inscrit dans une politique globale de prévention des risques. Il concourt au développement raisonné, cohérent et durable de la vallée, en tenant compte aussi bien de la gestion hydraulique, que des aspects environnementaux, socioéconomiques. Le PPRI, une fois approuvé, vaut servitude d'utilité publique et s'impose à tous, notamment lors de la délivrance des permis de construire. Il doit être annexé au document d’urbanisme (Plan Local d’Urbanisme, carte communale). 
 
Que contient le PPRI ? 
 
Une note de présentation : 
 
Elle expose les raisons de la prescription du PPR, les phénomènes naturels connus, les aléas, les enjeux, les objectifs recherchés pour la prévention des risques, le choix du zonage et des mesures réglementaires. 
 
• Des documents graphiques comprenant : 
 
- une carte des aléas qui retrace et hiérarchise les inondations; 
 
- une carte des enjeux qui représente les personnes, biens et activités susceptibles d’être affectés par de nouvelles inondations ; 
 
- une carte du zonage réglementaire qui repose sur le croisement des deux précédentes et qui détermine les secteurs les plus exposés aux risques. 
 
• Un règlement précis : 
 
Notifiant les mesures d'interdiction et les prescriptions.


Seules les communes de la Gartempe aval et du Vincou aval sont concernées par un plan de prévention des risques.
Documents utiles
Plan de Prévention des Risques Inondation Gartempe-Vincou
Doc PDF - 45Mo -Juillet 2006 
PPRI Cartographie de l'Aléas
Doc PDF - 71Mo -Août 2001 
Protéger des innondations
Depuis 1982, de nombreux travaux et études ont été entrepris dans le cadre d’une stratégie d’aménagement globale et cohérente du bassin de la Gartempe. La plupart de ces travaux réalisés par le contribuent à restaurer et entretenir les cours d'eau. D’autres aménagements sont actuellement à l’étude. 
   
Les restaurations et entretiens de berges 
 
Il s’agit de restaurer et entretenir les berges pour améliorer les écoulements en cas de crue et assurer la protection des zones les plus sensibles. Sur le bassin de la Gartempe, ce sont environ 200 km de berges qui ont ainsi été restaurées et entretenue. 
 
 
La restauration des Zones d’Expansion de Crues (ZEC) 
 
 
La lutte contre le ruissellement 
 
Ces phénomènes, qui résultent le plus souvent de fortes précipitations s’abattant sur des sols imperméabilisés ou des parcelles agricoles dénudées, sont fortement aggravés lorsque la pente présente une déclivité importante et entraînent la formation de coulées de boue. 
 
Plusieurs solutions peuvent être envisagées pour apporter des réponses adaptées, privilégiant des mesures d’hydraulique douce comme: 
  • le développement de bandes enherbées dont la fonction est d’acheminer l’eau et d’optimiser son infiltration; 
  • des pratiques culturales adaptées (labour printanier, couverts hivernaux, rotation des cultures ou encore gestion cohérente du parcellaire et de l’assolement),… 
  • la restauration/création de fossés; 
  • la plantation de haies (sur talus ou diguette de préférence), si possible en réseau sur les versants et couplée à un réseau de fossés; 
  • la restauration/création de mares servant d’exutoire au réseau de fossés. 
L’idéal étant que toutes ces mesures soient associées les unes aux autres afin d’améliorer leur efficacité. De plus, elles sont peu onéreuses, faciles à mettre en oeuvre et efficaces à court terme.