Le Syndicat
      Le premier janvier 2013, le Syndicat d'Aménagement du Bassin de la Gartempe et de ses Affluents (SMABGA) fut créé. Il remplace le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du bassin de la Gartempe (SIABG) et le Syndicat Intercommunal d’Assainissement Agricole des Bassins de la Brame, du Salleron et de l'Asse (SIAABBSA), tout en intégrant de nouvelles collectivités. 
 

      Né de problématiques différentes dans les années 80, ces deux syndicats sont nés d’une même volonté de plusieurs communes de mutualiser leurs moyens pour réaliser des travaux d’aménagement liés à l’eau et à la rivière. 
 
    L'état général de la Gartempe se caractérisait par une végétation excessive sur les rives et par un encombrement important du lit, dus notamment à la négligence des riverains, pourtant chargés de l’entretien selon la loi sur l'eau. Des travaux de restauration et d’entretien s’avéraient d’autant plus urgent, avec la récente réintroduction du saumon. Les communes décidèrent de constituer un Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Vallée de la Gartempe pour en assurer la réalisation. 
       Il est très vite apparu indispensable d'intervenir à la fois sur la Gartempe et sur ses affluents, afin de réaliser une gestion cohérente des eaux de surface de tout le bassin versant en Haute-Vienne. Les statuts du Syndicat ont ainsi évolués vers un Syndicat Intercommunal d'Aménagement de Bassin de la Gartempe (SIABG), qui assurait la maîtrise d’ouvrage de travaux d’aménagement, de restauration et d’entretien sur la Gartempe, et sur ces principaux affluents : la Semme, la Couze, l’Ardour et le Vincou. 
       En 2011, le SIABG était signataire du Contrat de rivière Gartempe pour l’ensemble de son territoire. 
 
         Parallélement sur le Nord Ouest de la Haute-Vienne, le Contrat de pays du Centre Basse-Marche avait pour objectifs de développer la politique agricole, l’un en direction de l’intensification fourragère, l’autre vers la recherche de productions végétales nouvelles. La direction départemental de l’Agriculture estimait que la recherche d‘une meilleure productivité passait par des apports dans le sol, accompagnés de mesure d’assainissement. Le projet d’une opération concerté d’assainissement rural vit le jour : l’Opération centre Basse Marche. Les communes décidèrent de se regrouper au sein d’un syndicat de travaux : le Syndicat Intercommunal Assainissement Agricole Bassin de la Brame et du Salleron.  
     Outre l’aménagement, l’entretien, la surveillance et la gestion des ouvrages nécessaires à l’assainissement des terres agricoles humides des communes membres (fossés, collecteurs enterrés,…), le syndicat devait assurer l'entretien et aménagement des berges et la surveillance la bonne conduite des règlements et lois qui régissent la police des cours d’eau. Avec l’élargissement du territoire à tous les cours d’eau des communes membres, le syndicat devient le Syndicat Intercommunal d’Assainissement Agricole des Bassins de l’Asse, de la Brame et du Salleron (SIAABBSA).  
         Malgré l’ébauche d’un Contrat Restauration Entretien en 2005 et d’un programme d’actions pour la Brame en 2011 dans le cadre du Contrat Rivière Gartempe, aucune de ces démarches ne vient à aboutir.  

Documents utiles
Dépliant de présentation du SMABGA
Doc PDF - 
Statuts du SMABGA
Doc PDF -